sRGB, Adobe RGB, ProFoto ?

Les images que vous prenez avec vos appareils photos et que vous souhaitez ensuite éditer ou imprimer possèdent toutes un profil colorimétrique lorsqu’elles sont consultées sur un écran. 

C’est ainsi que l’écran interprète les informations des images pour faire apparaître les pixels et vous laisser profiter de vos précieux souvenirs. 

Mais comment cela fonctionne-t-il ?



Tout d’abord, il faut bien comprendre ce qu’est la couleur. Il s’agit, à la base, d’une interprétation d’un signal lumineux par nos yeux. 

Nous n’entrerons pas plus en détails dans la biologie de l'œil aujourd’hui, mais on considère généralement comme espace colorimétrique, une représentation graphique des couleurs qui sont perceptibles par l'œil humain.



En photographie et en impression photographique, la technologie de représentation colorimétrique qui a été universellement choisie, est la représentation RVB (ou RGB en anglais), pour l’addition des trois couleurs dites “Primaires” : le Rouge, le Vert, et le Bleu. C’est en mélangeant à différentes doses ces trois couleurs que l’on obtient l’ensemble des couleurs visibles par l'œil humain.



Cet espace colorimétrique est généralement représenté sous la forme d’un diagramme de Chromaticité : 



Il faut bien comprendre que la capacité de l'œil humain à percevoir les couleurs est bien supérieure à une pellicule photographique ou à un capteur numérique. Par conséquent, il a été élaboré des profils colorimétriques, aussi appelés profils ICC, qui définissent les limites techniques des appareils à l’intérieur du diagramme. 

Il existe de très nombreux profils colorimétriques, mais les plus connus sont le profil sRVB (ou sRGB), le profil Adobe RGB 1998, et le ProPhoto.



Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessus, ces profils ne prennent pas tout l’espace disponible dans le diagramme de chromaticité. A vrai dire, ils n’ont pas été prévus pour. Leur fonction est de permettre un compromis efficace entre limitations techniques et retranscription de la réalité des couleurs.



A première vue, on aurait tendance à penser que le profil ProPhoto est bien plus performant que les deux autres, et que c’est donc celui-ci qu’il faudrait utiliser en priorité. Ce n’est pas si simple car ce profil a été à la base conçu par Kodak afin de favoriser la numérisation de toutes leurs gammes de pellicules argentiques qui possèdent une grande variété de couleurs différentes. 

Le profil ProPhoto souffre aussi beaucoup de son manque d’équilibre colorimétrique qui a tendance à favoriser l’apparition de tons verts dans les images, souvent assez disgracieux. Certains de ses sommets englobent même certaines gammes de couleurs qui sortent du spectre du visible et qui ne peuvent donc pas être représentées à l’écran. C’est un profil utilisé essentiellement pour la photographie d’archivage ou la photographie scientifique, sur des appareils spécialisés et particulièrement bien calibrés, loin de l’utilisation photographique que l’on peut avoir au quotidien.



Arcanes Labo Photo a pris la décision d’utiliser le profil sRVB pour l’ensemble de sa chaîne de production et de retouche, malgré le fait que ce profil possède une étendue colorimétrique légèrement moindre à celui du Adobe RGB, pour la simple raison qu’il s’agit du profil le plus communément utilisé aujourd’hui.



Afin de garder une cohérence dans la chaîne de travail de vos productions d’images (Appareil photo -> Développement et retouche sur ordinateur -> Impression ou Publication sur le Web), nous vous invitons à n’utiliser qu’un seul profil colorimétrique sur tous vos appareils.

Nous utilisons des cookies pour vous assurer un bon fonctionnement et une sécurité optimale. Ils nous permettent de vous proposer la meilleure expérience possible. Pour plus d'informations, veuillez consulter la page Politique de confidentialité.


Préférences de confidentialité