Bien choisir sa pellicule argentique

En argentique, on choisit la sensibilité d'une pellicule en fonction "principalement" de la lumière présente au moment de faire les photos. 


Deux solutions s'offrent à vous : 

  1. Si vous avez un appareil argentique moderne (de la fin des années 80 jusqu'aux années 2000), vous pouvez prendre un film polyvalent en 400 ISO voir 800 car les possibilités techniques (différents modes) que vous offre l'appareil vous permettront de faire des photos avec le même film, aussi bien en condition ensoleillé, le soir et la nuit car ces appareils ont en plus des fameux modes mer, sport, neige, portrait, contre-jour, feux d'artifice, etc., un obturateur permettant des vitesses élevées d'obturation (qui vont donc compenser la durée d'entrée de la lumière via une vitesse d'obturation très élevée) pour des photos réalisées avec beaucoup de lumière et pourront gérer les photos le soir ou de nuit grâce à un flash "intelligent" permettant de gérer plusieurs types d'éclairs (Flash normal, second rideau, anti yeux rouges, etc.)

  2. Si vous êtes un puriste de la photographie argentique ou avez un appareil photo argentique ancien (avec peu ou pas du tout d'électronique), vous serez obligé d'adapter la sensibilité du film argentique en fonction de l'environnement dans lequel vous allez photographier. Par exemple en bord de mer, en plein été et en journée, un film 100/200 ISO fait parfaitement le travail, par contre le soir au repas en paillote avec une lumière tamisée, mon film 100/200 ISO ne sera pas assez sensible à la lumière, là où un film à 800 ISO aurait fait le job sans problème. Donc, il faudra utiliser le flash mais avec celui-ci (selon le type d'appareil photo argentique et de flash), vous risquez de perdre l'ambiance lumineuse générale pour ne capturer que le premier plan et avoir un arrière plan noir (contre jour) sauf si vous utilisez le flash en mode fill-in (fige le sujet  en mouvement tout en évitant le contre-jour, donc le fond noir) mais qui généralement n'existe pas sur des appareils photos argentiques anciens (car l'appareil et le flash sont munis d'un processeur de calcul communiquant ensemble pour informer le flash de son comportement... distance du sujet à éclairer en fonction de la focale utilisée et de la mise au point effectuée, si le flash doit émettre un éclair ou plusieurs "pour éviter les yeux rouges ou le fill-in).

    Un autre exemple. Je suis invité au mariage de mon frère. Je prévois de faire des photos de l'événement en plus du photographe professionnel présent pour l'événement. Je vais prévoir des films différents en fonction des moments de la journée. Pour les portraits en extérieur avant la Mairie, je vais utiliser des films couleurs et noir et blanc à 200 ISO parce qu'il y aura une belle lumière d'après midi d'été. Dans la Mairie et le lieu de culte où la lumière peut être légère, peu diffuse, compliquée, tamisée (j'ai plein de synonymes),  je vais utiliser un film 800 ISO couleurs (Portra 800, Lomo Color 800, pourquoi pas une Cinestill 800, voir l'ensemble des films 800 ISO) et un film noir et blanc 3200 ISO comme la Kodak T-Max 3200 ou Ilford Delta 3200 (voir l'ensemble des films 800 ISO). Pour le cocktail, en fin d'après midi, je vais utiliser des films couleurs et noir et blanc à 400 ISO Kodak Ultra Max, Lomo Color 400, Fuji X-Tra 400 et du noir et blanc Ilford XP2, HP5, Agfa APX 400 (voir l'ensemble des films 800 ISO) et le soir, je prendrai les mêmes type de films que pour le lieu de culte.



Nous utilisons des cookies pour vous assurer un bon fonctionnement et une sécurité optimale. Ils nous permettent de vous proposer la meilleure expérience possible. Pour plus d'informations, veuillez consulter la page Politique de confidentialité.


Préférences de confidentialité